Ordinations par le cardinal Canizares Llovera et bilan du Motu Proprio

Publié le par Christophe Saint-Placide

 

Image-1-copie-11.png

 

 

Ce samedi 3 juillet, cinq prêtres ont été ordonnés au séminaire de la Fraternité Saint-Pierre à Wigratzbad, en Bavière, par le cardinal Canizares Llovera, préfet de la Congrégation du Culte divin et de la discipline des sacrements. Parmi eux, trois français, Arnaud Renard, Pierre-Marie Després et Jehan-Aldric Rondot. La veille, Mgr Pozzo, secrétaire de la Commission Ecclesia Dei a célébré la messe devant les 160 membres de la Fraternité Saint-Pierre présents.

Le cardinal Canizares Llovera procédera également à des ordinations le samedi 10 juillet, en l’église Saint-Éloi de Bordeaux, pour l’Institut du Bon-Pasteur (IBP). L’abbé Jean-François Billot sera ordonné prêtre, l’abbé Rémy Balthazard, diacre et l’abbé Etienne Lecarme, sous-diacre.

Il est heureux de voir que le responsable de la liturgie au nom du Pape n'hésite pas à ordonner des prêtres dans la forme extraordinaire du rite romain. C'est un signe éloquent donné par Rome qui montre que la liturgie traditionnelle a toute sa place dans l'Église d'aujourd'hui.

Là encore, le nombre de nouveaux prêtres ordonnés pour la forme traditionnelle doit s'inscrire dans le bilan des trois années d'application du Motu Proprio Summorum Pontificum. Au-delà des différences entre chacune des communautés, on voit que les formes liturgiques traditionnelles, associées à une vision traditionnelle du sacerdoce, et aux « pédagogies traditionnelles » dans l'apostolat, conduisent aujourd'hui encore des jeunes gens à consacrer toute leur vie au Christ et à l'Église, alors que dans le même moment, les diocèses peinent à ordonner des prêtres. La présence active aux ordinations d'un prélat comme le cardinal Canizares Llovera montre qu'au moins la hiérarchie romaine n'est pas insensible à cette situation. 

 

Publié dans Questions et analyses

Commenter cet article