Mgr Schneider à Rome

Publié le par Christophe Saint-Placide




Dimanche dernier, Mgr Athanasius Schneider a célébré la messe en l’église Gesù e Maria de Rome, église desservie pour la forme extraordinaire du rite romain par l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre.

Mgr Athanasius Schneider est un évêque qui s’est engagé dans le combat liturgique, principalement pour le retour de la réception digne de la sainte communion. Il a écrit à ce sujet un livre, traduit en français, dont le titre latin d’origine a été conservé, Dominus est. Ce livre est disponible aux éditions Tempora (ICI). Ce livre a connu également une édition italienne intéressante dans la mesure où elle a été publiée par la Libreria Editrice Vaticana et préfacée par celui qui était alors le secrétaire de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, Mgr Malcolm Ranjith. Dans sa préface, celui-ci écrivait notamment « Maintenant, je pense qu’il est grand temps de revoir et de réévaluer de si bonnes pratiques et, si nécessaire, d’abandonner la pratique actuelle qui n’a pas été demandé ni par la Constitution Sacrosanctum Concilium, ni par les Pères du Concile, mais qui est seulement passée dans l’usage après avoir été illégitimement introduite dans certains pays. Maintenant, plus que jamais, nous devons aider les fidèles à renouveler une foi profonde en la Présence réelle du Christ sous les Espèces eucharistiques, afin de renforcer la vie de l’Eglise et de la défendre au milieu des dangereuses distorsions de la foi que cette situation continue de provoquer. »

On sera d’accord avec Mgr Ranjith, en soulignant également que le rite romain traditionnel possède cet immense avantage de prévoir le rite de réception de la sainte communion uniquement sur la langue et à genoux (sauf maladie ou handicap). On voit sur ce point encore combien l’enrichissement du nouveau rituel par l’ancien permettrait d’entrer dans une volonté de respect des textes du magistère et de la tradition catholique.

Ce n’est pas la première fois que Mgr Athanasius Schneider célèbre les saints mystères en l’église de Gesù e Maria. Le 5 octobre 2008, pour la Solennité de Notre-Dame du Saint Rosaire, il avait célébré et prêché, montrant ainsi sa « sympathie » pour la messe traditionnelle. Selon nos informations, il était cette année à Rome principalement pour une réunion consacrée à la liturgie. D’autres évêques étaient également présents.

Né le 7 avril 1961, Mgr Schneider a été ordonné prêtre le 25 mars 1990. Il est membre de l’Ordre des chanoines réguliers de la Sainte-Croix (Ordo Canonicorum Regularium Sancae Crucis) depuis 1982. Le 8 avril 1986, il a été nommé évêque auxiliaire de Karaganda au Kazakhstan et évêque titulaire de Celerina. Il a été sacré évêque le 2 juin suivant par le cardinal Angelo Sodano, comme principal consécrateur, et par Mgr Josef Wesolowski et Mgr Jan Pawel Lenga, comme co-consécrateurs.

Publié dans Informations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article