Lettre ouverte au cardinal Vingt-Trois

Publié le par Christophe Saint-Placide

 

Après avoir pris connaissance des propos qu’aurait tenus Mgr Gueneley, évêque de Langres, Marc Erhard, président Président de la Fédération St Gélase–Ste Apolline a écrit au cardinal Vingt-Trois pour s’étonner publiquement de ces propos, lui en demander confirmation et s’étonner au sujet de l’application du motu proprio Summorum pontificum en France :

« Sur le parvis à la sortie de la messe, lors d'une distribution de tracts pour une enquête concernant le Motu Proprio " SUMMORUM PONTIFICUM ", un groupe de fidèles aurait eu comme réponse, de la part de Monseigneur Gueneley, à la demande d'application du Motu Proprio: "Monseigneur Centène, on l’a fait plier. Monseigneur Aillet, on lui donne trois ans. Après, nous verrons. Dominique Rey, son diocèse finira par couler !!! "

C'est pourquoi, nous vous invitons à vous exprimer au nom de la Conférence des Evêques de France sur les propos qui auraient été tenus, afin que les fidèles puissent comprendre, et ne pas se faire de fausses idées sur les intentions et directives prisent par l'Episcopat Français.

Cependant, plusieurs questions nous viennent à l'esprit:

Pouvez-vous confirmer ces propos ?

Par ailleurs, qu'aurait voulu dire Monseigneur Gueneley par l'expression de"on l’a fait plier " et à qui se rapporterait le "on" ? »

 

Marc Erhard termine sa lettre en écrivant :

« Qu'envisagez-vous, votre Eminence, pour faire appliquer les demandes du St Père au niveau national, et rassurer tous les fidèles de France qui attendent beaucoup de votre charité ? »

L'intégralité de la lettre se trouve sur le site de la
Fédération St Gélase–Ste Apolline.

Publié dans Informations

Commenter cet article