La Société des Missionnaires de la Miséricorde divine

Publié le par Christophe Saint-Placide

Fondée en 2005 par l’abbé Fabrice Loiseau, ancien membre de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, l’un des seize signataires en 1999 du recours déposé auprès de Rome, la Société des Missionnaires de la Miséricorde divine a occupé l’actualité avec les récentes ordinations de Toulon.
Institut clérical de droit diocésain, implanté dans le diocèse de Fréjus-Toulon, après avoir été accueilli par Mgr Dominique Rey, la Société des Missionnaires de la Miséricorde se donne pour but de vivre de la Miséricorde divine (sœur Faustine) et de servir à l’évangélisation des milieux musulmans.
Cette société, dont les membres sont formés au séminaire diocésain de La Castille et reçoivent un complément de formation en l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, comprend aujourd’hui 16 membres, dont 3 prêtres et 13 séminaristes.
Les membres sont facilement reconnaissables puisqu’ils portent une soutane blanche avec une ceinture noire (non ce n’est pas du judo).
L’évêque de Fréjus-Toulon a reconnu la Société le 22 septembre 2007 et lui a confiée la première paroisse personnelle de France, l’église saint-François de Paule de Toulon.

Publié dans Enquête et analyse

Commenter cet article