La Maison DECCA embauche les Bénédictines du Barroux

Publié le par Christophe Saint-Placide

 

C’est LePoint.fr qui nous l’annonce : « Des religieuses cloîtrées du sud de la France ont signé un contrat en vue de l'enregistrement d'un disque avec la maison Decca, label de la pop star américaine Lady Gaga, a annoncé dimanche la société britannique. »

C’est au terme d’un concours de voix féminines interprétant du Grégorien, et qui a vu la participation de 70 monastères d’Europe, des Etats-Unis et d’Afrique, que les filles de saint Benoît du Mont Ventoux ont été démarchées par DECCA.

« "Au début, nous avions peur que cela puisse remettre en cause notre vie cloîtrée. Nous en avons parlé à Saint Joseph dans nos prières et elles ont été exaucées. Nous avons pensé que cet album pourrait être une bonne chose s'il touche les gens dans leur vie et les aide à trouver la paix", a-t-elle ajouté, citée dans un communiqué du label Decca.

 

Afin de respecter l'intimité des soeurs, le contrat a été remis et signé entre un représentant de Decca et les moniales à travers une grille de barreaux de bois qui sépare les religieuses du monde extérieur.

 

"J'ai remis le contrat à travers la grille. Elles l'ont signé et me l'ont rendu", a expliqué le directeur général de Decca Records, Dickon Stainer.

Les soeurs ne pouvant sortir de leur couvent, les chants ont dû être enregistrés dans leur chapelle, le son étant transmis aux studios de Decca. Les ingénieurs n'ont été autorisés à entrer dans le couvent, pour installer les équipements, qu'après que les soeurs s'isolent dans d'autres pièces, a expliqué à l'AFP une porte-parole de Decca. »

 

Publié dans Informations

Commenter cet article