La Fraternité Saint-Pierre acquiert une église à Québec

Publié le par Christophe Saint-Placide

Selon une information parue sur le Forum catholique, la Fraternité Saint-Pierre est devenue propriétaire le 10 décembre dernier de l’église Saint-Zéphirin de Stadacona à Québec.

Achetée au prix symbolique d’un dollar canadien, cette  église sera destinée exclusivement  à la célébration de la forme extraordinaire. À partir du 1er janvier, l'abbé Loddé, en deviendra le premier recteur avec toutes les prérogatives d'un curé.

La Fraternité Saint-Pierre desservait précédemment  l’église Saint-François-d'Assise qu’elle partageait avec le clergé diocésain. Malgré l’achat à de bonnes conditions financières, la Fraternité Saint-Pierre devra faire face à de sérieuses réparations, notamment de la toiture et ne pourra entreprendre des travaux de modification sans l'autorisation de l'évêché qui demeure propriétaire de l’Église et peut donc en reprendre possession ultérieurement si les engagements ne sont pas respectés.

Cette information n’est, à l’heure où j’écris, pas confirmée sur le site de la Fraternité Saint-Pierre à Québec (ICI) ni sur le site général de la Fraternité Saint-Pierre ().

Membre de la Fraternité Saint-Pierre, l’abbé Guillaume Loddé est né en 1975 à Orléans dans une famille catholique.  Son père, très attaché au rituel latin, a longtemps fréquenté la Fraternité Saint-Pie-X.  Le futur abbé fit ses études dans sa ville natale jusqu’à l’âge de 19 ans avant d’entrer au séminaire de la Fraternité Saint-Pie X, à Flavigny, près de Dijon. En septembre 1994 il préféra entrer au séminaire de Wigratzbad en Allemagne, administré par la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre.  Sa formation en philosophie et théologie, d’une durée de sept ans, fut interrompue par une année de service militaire. Il a été ordonné prêtre le 15 juin 2002 par le cardinal Castrillon Hoyos. D’abord vicaire durant une année à Montmirail (Sarthe), l’abbé Loddé a ensuite travaillé quatre ans à Sées en Normandie (2003-2007) comme aumônier à l’école La Croix-des-vents.  Après avoir passé trois mois à Niafles, dans le diocèse de Laval, il est arrivé à Québec en septembre 2007 comme chapelain à l’Église Saint-François d’Assise de Limoilou, où la messe selon le rite roman traditionnel est célébrée tous les jours.

Publié dans Informations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article