Communiqué de Mgr Aillet, concernant l’application du motu proprio summorum pontficum

Publié le par Christophe Saint-Placide

 

Grâce à la vigilance d'un lecteur – merci à lui – nous publions le communiqué du diocèse de Bayonne au sujet de l'application du Motu proprio Summorum pontificum.

                  



                               

           

Communiqué de Mgr Marc AILLET,

évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

Concernant l’application

du Motu Proprio Summorum Pontificum

Comme le prévoit le Motu Proprio Summorum Pontificum, du Pape Benoît XVI, en date du 7 juillet 2007, j’ai décidé de répondre favorablement à la demande émise par des fidèles de notre diocèse qui sont attachés à la forme « extraordinaire » du missel romain.

Avec l’accord de Monsieur l’abbé François de Mesmay, curé de la Paroisse Notre-Dame de l’Assomption – Bayonne, et sous sa responsabilité, une messe, suivant l’édition du Missel publié par le Bienheureux Jean XXIII en 1962, sera donc célébrée chaque dimanche et jour de fête de précepte à 10h 30 en la chapelle des Capucins. La messe de 9 h selon la forme ordinaire étant évidemment maintenue.

Cette messe sera habituellement célébrée par Monsieur l’abbé Aymeric Mehrkens, de la Fraternité Saint-Thomas Becket, apte à célébrer selon les deux formes du rite romain, et qui rejoindra chaque dimanche l’équipe des prêtres de Notre-Dame de l’Assomption.

Cette disposition, qui annule celle de mon prédécesseur concernant la messe mensuelle à la chapelle du Braou de Biarritz, prendra effet à partir du dimanche 8 novembre 2009.

Je tiens à remercier Monsieur le Chanoine Paul Hayet pour avoir rendu ce service ces dernières années.

A travers cette mesure, j’entends honorer le droit des fidèles attachés à la forme extraordinaire du missel romain, droit garanti par le Motu Proprio Summorum Pontificum qui en précise les conditions d’application.

En tant que Modérateur de la Liturgie dans mon diocèse, je veillerai à ce que tout se passe dans la paix et la sérénité.

Je ne doute pas que cette mesure renforcera la communion et permettra aux fidèles attachés à la forme extraordinaire du missel romain de participer pleinement à la vie du diocèse.

C’est dans une confiance toute filiale que je vous demande d’accueillir cette disposition voulue par le Saint-Père Benoît XVI, que d’aucuns appellent déjà le Pape de la Réconciliation.

Fait à Bayonne, le 19 octobre 2009

+ Marc Aillet

Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron

PS : Une information sera donnée prochainement concernant la célébration de la messe selon le missel du Bienheureux Jean XXIII dans l’agglomération paloise.

« Il n’y a aucune contradiction entre l’une et l’autre édition du Missale Romanum. L’histoire de la liturgie est faite de croissance et de progrès, jamais de rupture. Ce qui était sacré pour les générations précédentes reste grand et sacré pour nous, et ne peut à l’improviste se retrouver totalement interdit, voire considéré comme néfaste. Il est bon pour nous tous, de conserver les richesses qui ont grandi dans la foi et dans la prière de l’Eglise, et de leur donner leur juste place »

(Benoît XVI, lettre aux évêques accompagnant le Motu Proprio). »

 

Fin du communiqué que l'on trouvera sur le site du diocèse.

             

           

Publié dans Informations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article