Communiqué de l'Institut du Bon-Pasteur

Publié le par Christophe Saint-Placide

L’Institut du Bon Pasteur condamne fermement et sans aucune forme de double langage tout propos racistes et antisémites comme tout recours à la haine et à la violence. Ainsi qu’il l’a toujours fait, comme en témoignent ses précédentes interventions, en particulier lors de ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Williamson.

Il réprouve comme inadmissibles et scandaleux les propos tenus par certains intervenants de cette émission, véritables marginaux déséquilibrés et dangereux.

Il dénonce aussi les procédés illégaux et parfaitement inqualifiables de journalistes sollicitant expressément des mineurs de treize ans à leur faire tenir ces propos, tout comme leur faux amalgames et mensonges et annonce qu’ils seront poursuivis en justice.

Il conteste tout lien du Bon-Pasteur avec quelque mouvement politique, comme aussi entre la paroisse Saint-Eloi et quelque groupuscule que ce soit, pas plus géographique que moral. (La paroisse Saint-Eloi n’a pas de cave).

Il dénonce l’odieuse campagne de dénigrement dont l’Église Catholique et ses représentants, jusqu’au pape lui-même, font l’objet systématique depuis des mois dans les médias et dans laquelle s’inscrit cet épisode scandaleux.

Il invite tous les hommes de bonne volonté à travailler pour la paix dans l’Église et dans la société civile ainsi qu’à la vigilance nécessaire contre toute dérive sectaire.

Monsieur l’abbé Philippe Laguérie, supérieur général

Monsieur l’abbé Guillaume de Tanoüarn, assistant

Monsieur l’abbé Christophe Héry, assistant

Publié dans Informations

Commenter cet article