Alleanza cattolica et la Fraternité Saint-Pie X

Publié le par Christophe Saint-Placide

Le blog « Juridique et cuturel » de Denis Merlin publie depuis le mois de novembre un entretien avec Massimo Introvigne, vice-président de Alleanza cattolica. Cet organisme italien se définit comme « une association de laïcs catholiques qui se propose comme but d’étudier et de diffuser la doctrine sociale de l’Eglise. » Alleanza cattolica estime que « S’agissant de la formation des membres de l’association, les moyens spirituels ont une importance fondamentale, et en particulier sont privilégiés la récitation du chapelet, l’adoration eucharistique, les pèlerinages et la pratique des exercices spirituels selon la méthode de saint Ignace de Loyola. La formation comprend par ailleurs l’étude des documents du Magistère de l’Eglise en matière sociale, ainsi que l’analyse et l’interprétation du processus révolutionnaire moderne de sécularisation, c’est-à-dire du phénomène d’éloignement des sociétés de Dieu et de sa Loi. »

Dans l’entretien publié par le blog « Juridique et cuturel », il a été question des relations de ce mouvement avec la Fraternité Saint-Pie X. Un petit éclairage sur la réalité italienne :

« Alleanza Cattolica dans les années 1970 a suivi avec intérêt l’activité de monseigneur Marcel Lefebvre (1905-1991) et les questions que l’archevêque français posait en matière dogmatique, moral ou liturgique, entretenant des relations à divers titres avec la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X qu’il avait fondée. En 1981 Alleanza Cattolica constatait qu’avec le temps l’attitude de monseigneur Lefebvre avait graduellement changé, et que le prélat et ses collaborateurs ne se limitaient plus à poser de légitimes questions, mais fournissaient aussi les réponses ».

On pourra lire l’intégralité de l’entretien sur le le blog « Juridique et cuturel ».

Publié dans Un peu d'histoire

Commenter cet article