Le livre de la semaine : Rites à observer dans la célébration de la messe

Publié le par Christophe Saint-Placide

 

Chaque semaine, Summorum pontificum observatus essayera de vous présenter un livre en lien avec le thème de la liturgie romaine traditionnelle. Livres récents ou plus anciens, dont la présentation est destinée à nourrir notre réflexion ou à parfaire notre pratique.

 

 

 

Titre : Rites à observer dans la célébration de la messe

Sous-titre : Défauts qui peuvent se présenter dans la célébration de la messe. Textes et missel de 1962 et nouvelle traduction.

Éditeur : Adoremus, 2007.

Auteurs : André Philippe M. Mutel, o.s.s.m. et Peter Freeman (traducteurs).

Nombre de pages : 112 pages



Présentation :

Votre curé de paroisse, son vicaire, votre aumônier se décident à célébrer la messe selon rite romain traditionnel, mais ne savent comment faire. Des DVD, des manuels explicatifs, existent, bien sûr. Ici, nous avons la traduction du texte officiel qui se trouvait en tête de toutes les éditions du Missale romanum depuis 1570, et ce jusqu’en 1965. Cette édition prend en compte les divers changements intervenus jusqu’aux ajustements du 23 juin 1962.

Ce livre sera donc très utile à celui qui décide d’apprendre à célébrer la messe selon la forme extraordinaire, au moins à titre d’aide-mémoire.

L’ouvrage est organisé en deux parties :

1°) Les rites à observer dans la célébration de la messe

2°) Les erreurs ou défauts qui peuvent se présenter pendant la messe.

La première partie présente ce que doit faire le prêtre avant la messe, puis l’ensemble des paroles et des gestes qu'ils doit accomplir ou prononcées pendant la célébration. L'ensemble est détaillé avec précision.

La seconde partie présente les défauts les plus communs.

À la fin de cette seconde partie, le lecteur trouve les prières que doit réciter le célébrant en revêtant les ornements sacerdotaux.

Enfin, des notes détaillées terminent l’ouvrage.



Notre avis

Utile et nécessaire, cet ouvrage est en latin/français. Même s’il est aride, il mérite d’être en possession des prêtres et des séminaristes, qu’ils célèbrent ou non selon le missel de 1962. Tous y trouveront des indications pour s’inscrire dans le courant qui vise à retrouver l’esprit de la liturgie. Les plus critiques auront à la bouche le mot de « rubriques ». Mais celles-ci sont une aide pour ne pas confisquer la liturgie au profit du célébrant ou de l’assemblée qui finit, pour reprendre les termes du cardinal Ratzinger, par s’auto-célébrer.

Plusieurs regrets concernant cette édition. Il manque une introduction qui redonnerait un petit historique. On trouve celui-ci au début des notes, c'est-à-dire en fin d'ouvrage. Il aurait eu sa place au début. L’impression est pâle et il manque une table des matières. En revanche, il faut lire absolument les notes très éclairantes.

 

 

Une autre (très bonne) présentation : ICI

Publié dans Le livre de la semaine

Commenter cet article