L'évêque de Laval confirme l'application du Motu proprio

Publié le par Christophe Saint-Placide

Par un décret (reproduit ci-dessous), l'évêque de Laval, Mgr Thierry Scherrer a décidé de rendre permanente la solution provisoire qui avait été trouvée dans le sud de la Mayenne avec une messe célébrée en deux endroits : La Roë et La Selle Craonnaise. La célébration selon la forme extraordinaire est confiée au Père Henri Favelin, membre de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier de Chémeré-le-Roi et au Père Augustin Pic, dominicain de Rennes.

Cette décision met fin à la période d'expérimentation et rend permanente la célébration de la messe selon la forme extraordinaire dans le sud de la Mayenne. La messe est célébrée à La Roë de mars à octobre et à La Selle Craonnaise de novembre à février.

C'est un bel exemple de stabilisation d'un groupe de fidèles attachés aux livres liturgiques de 1962. Une expérience d'autant plus réussie qu'elle est née d'une situation de conflit que le précédent ordinaire n'avait pas su gérer.

Le petit diocèse de Laval est donc aujourd'hui un diocèse qui offre trois lieux de cultes selon la forme extraordinaire : Laval, avec une messe aux Cordeliers, confiée à l'Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre, à La Roë/La Selle Craonnaise et à Chémeré-le-Roi où se trouve le couvent de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier.




Publié dans Informations

Commenter cet article